🔮 Barani – Damiba aux soldats : « (…) nous sommes supĂ©rieurs aux terroristes »

Au lendemain de l’attaque du dĂ©tachement militaire du Groupe d’action rapide de surveillance et d’intervention (GARSI) Ă  Barani dans la Boucle du Mouhoun, le PrĂ©sident du Faso, en visite dans le dĂ©tachement vendredi, a rassurĂ© que l’armĂ©e est « au-dessus des groupes armĂ©s terroristes ».

Saluant la dĂ©termination des soldats du dĂ©tachement, le lieutenant-colonel a dĂ©clarĂ©: « il faudra qu’on aille les chercher pour leur montrer qu’en tout point de vue, nous sommes supĂ©rieurs Ă  eux ».

Jeudi, 4 gendarmes du dĂ©tachement de Barani ont Ă©tĂ© tuĂ©s et une dizaine d’autres blessĂ©s. Selon l’armĂ©e, plusieurs prĂ©sumĂ©s terroristes ont Ă©tĂ© neutralisĂ©s et d’autres capturĂ©s.

« Nous sommes venus pour vous tĂ©moigner la reconnaissance de la Nation Ă  l’ensemble du personnel du dĂ©tachement de Barani pour ce que vous avez fait hier », a affirmĂ© le PrĂ©sident Damiba, rapporte un communiquĂ© de la prĂ©sidence.

Cette action du détachement de Barani « montre que les Forces de défense et de sécurité plus les auxiliaires de sécurité ont la capacité de faire face aux groupes armés qui sévissent contre [les] forces et contre [les] populations », a-t-il poursuivi.

Les soldats doivent maintenir cet engagement « pour [permettre au pays] de stabiliser l’ensemble de la rĂ©gion et l’ensemble des territoires actuellement oĂč l’insĂ©curitĂ© a atteint des niveaux Ă©levĂ©s », a souhaitĂ© le lieutenant-colonel.

L’option du dialogue est toujours sur la table. Le PrĂ©sident Damiba a appelĂ© Ă  dĂ©poser les armes. « Nous continuons 24 heures/24 les opĂ©rations militaires sur l’ensemble du territoire en mĂȘme temps que se poursuivent et se mettent en place les mĂ©canismes de dialogue », a-t-il ajoutĂ©.

Selon le communiquĂ© de la prĂ©sidence, pour saluer « la tĂ©mĂ©ritĂ© et magnifier l’hĂ©roĂŻsme des Ă©lĂ©ments », le PrĂ©sident du Faso a dĂ©corĂ© l’ensemble du personnel du dĂ©tachement de Barani de la Croix du combattant.

AprĂšs l’attaque du dĂ©tachement de Barani, dans la mĂȘme journĂ©e de jeudi, 11 gendarmes ont Ă©tĂ© tuĂ©s dans l’attaque de la Brigade Territoriale de Gendarmerie de Seytenga dans la Province du SĂ©no, rĂ©gion du Sahel.

« 11 gendarmes ont consenti le sacrifice suprĂȘme au cours des combats. Des dĂ©gĂąts matĂ©riels sont Ă©galement Ă  dĂ©plorer », avait Ă©crit l’armĂ©e, vendredi, dans un communiquĂ©.

Toujours jeudi, une autre attaque a visĂ© la mine d’or de Karma prĂšs de la localitĂ© de Namissiguima dans le Nord.

Deux personnes (1 militaire et 1 civil), ont Ă©tĂ© tuĂ©es. 9 militaires ont Ă©tĂ© blessĂ©s, avait affirmĂ© l’armĂ©e dans le communiquĂ©.

Selon l’armĂ©e, prĂšs d’une cinquantaine de prĂ©sumĂ©s terroristes ont Ă©tĂ© neutralisĂ©s dans ces attaques.

 

Lamine Traoré

Article prĂ©cĂ©dent🔮Burkina le 6h 15 du 11 Juin 2022
Article suivantBurkina : Immersion à Koui et Saandogo localités situées à Pabré
Lamine TraorĂ© est journaliste depuis prĂšs d’une dizaine d’annĂ©es. Il a intĂ©grĂ© Radio OmĂ©ga en 2013, la principale radio privĂ©e d’information au Burkina. Ce reporter qui a plusieurs fois dirigĂ© le service multimĂ©dia, est aujourd’hui l’un des rĂ©dacteurs de la radio. TrĂšs polyvalent, en radio, au web comme en tĂ©lĂ©vision, Lamine TraorĂ© est confirmĂ© en mars 2018 Correspondant de la Voix de l’AmĂ©rique (VOA Afrique) / Service Afrique francophone. Depuis lors, il rĂ©alise des reportages aussi bien pour la radio que pour la tĂ©lĂ©. Lamine TraorĂ© a beaucoup voyagĂ© et a rĂ©alisĂ© des reportages en Afrique, en Europe et en Asie.

Laisser un commentaire