🔮 URGENT – 11 gendarmes tuĂ©s dans l’attaque de la gendarmerie de Seytenga, Sahel. (CommuniquĂ©)

Au moins 11 gendarmes ont Ă©tĂ© tuĂ©s, jeudi, dans l’attaque de la Brigade Territoriale de Gendarmerie de Seytenga dans la Province du SĂ©no, rĂ©gion du Sahel.

« 11 gendarmes ont consenti le sacrifice suprĂȘme au cours des combats. Des dĂ©gĂąts matĂ©riels sont Ă©galement Ă  dĂ©plorer », a annoncĂ© l’armĂ©e, vendredi, dans un communiquĂ©.

Le communiquĂ© explique que les gendarmes en poste ont vaillamment ripostĂ© Ă  l’attaque malgrĂ© le nombre particuliĂšrement important des assaillants.

« Au regard de la brutalitĂ© de l’attaque, les soldats ont fait preuve d’une admirable combativitĂ©, neutralisant plusieurs terroristes », prĂ©cise l’armĂ©e.

Jeudi, 6 personnes ont Ă©tĂ© tuĂ©es dont 5 militaires et un civil dans deux attaques d’hommes armĂ©s dans la Boucle du Mouhoun et dans le Nord.

La premiĂšre attaque Ă©tait dirigĂ©e contre le dĂ©tachement du Groupe d’Action Rapide de Surveillance et d’Intervention (GARSI) de Barani, province de la Kossi (Boucle du Mouhoun).

4 gendarmes ont Ă©tĂ© tuĂ©s dans l’attaque et une dizaine d’autres blessĂ©s.

La deuxiĂšme attaque a visĂ© la mine d’or de Karma prĂšs de la localite de Namissiguima dans le Nord.

Deux personnes (1 militaire et 1 civil), ont Ă©tĂ© tuĂ©es. 9 militaires ont Ă©tĂ© blessĂ©s, avait affirmĂ© l’armĂ©e dans le communiquĂ©.

L’armĂ©e a neutralisĂ© dans les deux attaques, au moins 44 prĂ©sumĂ©s terroristes, avait-elle indiquĂ©.

Lamine Traoré

Laisser un commentaire