Burkina : le MPSR, une réincarnation du CDP de Blaise Compaoré, selon le Groupe Renaissance

Le Groupe Renaissance a déclaré jeudi, que la situation sécuritaire s’est dégradée depuis l’avènement du MPSR, expliquant que « le cheval tant attendu est arrivé avec un seul œil».
Ce groupe composé de leaders de partis politiques comme Aristide Ouédraogo du FPR trouve que la lutte contre l’insécurité est loin d’être une réalité sous l’ère Damiba. Il dit constater une «intensification des attaques terroristes, l’augmentation du nombre de déplacés, le repli des FDS sur plusieurs détachements, le manque de moyens adéquats..»
Le Groupe Renaissance a confié, ne pas comprendre la nomination des militaires dans l’administration et s’est aussi indigné du «gonflement inadapté des salaires des membres du gouvernement». Il est arrivé à la conclusion que cette situation « nous laisse penser que l’avènement du MPSR n’est rien d’autre que le retour de l’ancien régime du Président Blaise Compaoré».
Et qu’est-ce que ce groupe propose au peuple ? « une 3e voie loin des guéguerres, de la voracité, de la politique du ventre». Il a appelé les Burkinabè à fédérer toutes les forces autour de leur groupe pour libérer le Burkina Faso des politiques non patriotiques».
                                                                               Valérie Traoré et Marina Ouédraogo

Laisser un commentaire