Protection des droits culturels : L’ENAM organise du 30 mai au 04 juin sa 4e session de formation délocalisée de l’IIDH

L’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM) a procédé le lundi 30 mai 2022 à Ouagadougou à l’ouverture officielle de sa 4e session de formation délocalisée de l’Institut international des droits de l’homme (IIDH) de Strasbourg. Cette session de formation est axée sur la Protection et la promotion des droits culturels. Elle s’inscrit Dans le cadre de la mise en œuvre du Mémorandum d’accord entre l’ENAM et l’IIDH de Strasbourg, en France.

Plusieurs modules seront dispensés aux participants venus de différents pays. Cette session regroupe environ 11 nationalités, majoritairement des ressortissants de la sous-région ouest africaine. Le directeur général de l’ENAM Awalou Ouédraogo, précise que la thématique de cette 4e session de formation qui est « Protection et promotion des droits culturels » a été adaptée aux enjeux du moment qui sont entre autres la réflexion sur l’héritage culturel burkinabè et la protection de cet héritage culturel.

Le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Bassolma Bazié

Présent au lancement de cette formation, le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Bassolma Bazié souligne a salué la tenue de cette session qui contribue à mieux outiller les participants sur la question des droits culturels.

Après trois années de collaboration entre l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM) du Burkina Faso et l’Institut International des Droits de l’Homme (IIDH) de Strasbourg en France, plus de 300 cadres de l’administration ont été outillés dans le domaine de la promotion et de la protection des droits de l’homme au Burkina Faso, en Afrique et dans le monde.

Régis Boni

Laisser un commentaire