🔮 Le Haut-commissaire « interdit » la marche pour la libĂ©ration de Roch KaborĂ©

Le Haut-commissaire du Kadiogo, chargĂ© de l’expĂ©dition des Affaires courantes de la commune de Ouagadougou a interdit, vendredi, la marche suivie d’un meeting de certaines organisations de la sociĂ©tĂ© civile, samedi, pour rĂ©clamer la libĂ©ration de l’ancien PrĂ©sident Roch KaborĂ©.

« J’accuse rĂ©ception de votre message ci-dessous citĂ©e en rĂ©fĂ©rence, par laquelle vous sollicitez une autorisation d’occupation de l’espace public en vue de l’organisation d’un meeting pacifique et de protestation contre la dĂ©tention arbitraire de l’ex PrĂ©sident Roch Marc Christian KaborĂ© au Rond-point des Droits humains Ă  la Patte-d’oie, le samedi 28 mai 2032 Ă  partir de 8h », peut-on lire dans la note du haut-commissaire Christian Charles Rouamba.

« Au regard de contexte et pour des raisons d’ordre sĂ©curitaire, je vous fais part par la prĂ©sente que votre manifestation est interdite », a dĂ©cidĂ© le haut-commissaire.

Mardi, le Mouvement du peuple pour le progrĂšs (MPP), parti de Roch KaborĂ©, a dĂ©noncĂ© les mesures de restrictions Ă  l’encontre de l’ancien PrĂ©sident.

« C’est sans ambages que le MPP dĂ©nonce avec Ă©nergie les mesures de privation de libertĂ© que continue de subir le PrĂ©sident KaborĂ© quatre mois, jour pour jour, aprĂšs le coup d’Etat du 24 janvier 2022 », avait dĂ©clarĂ© Alassane Bala SakandĂ©, PrĂ©sident du parti en confĂ©rence de presse. M. SakandĂ© avait notĂ© que Roch KaborĂ© « n’est ni libre de ses mouvements ni libre de recevoir certaines personnes ni libre de communiquer ».

Sur la marche du samedi, « le MPP est un parti normal. Nous, aujourd’hui au niveau de notre parti, nous sommes normaux. Nous sommes en train de rĂ©clamer aujourd’hui la libĂ©ration et sans conditions de Roch Kabore. Et nous n’allons pas dire Ă  nos militants de ne pas participer Ă  cette marche de libĂ©ration de notre champion », avait laissĂ© entendre Alassane Bala SakandĂ©.

Lamine Traoré

Laisser un commentaire