Burkina : les étudiants réclament toujours justice pour Dabo Boukary

19 mai 1990 – 19 mai 2022. Cela fait exactement 32 ans, que Dabo Boukary a disparu. Arrêté lors d’une manifestation puis conduit au Conseil de l’Entente, l’étudiant en 7e année de médecine ne donnera plus signe de vie. Depuis lors, la mobilisation ne faiblit pas. Ce jeudi, les étudiants se sont mobilisés à l’Université Joseph Ki Zerbo de Ouagadougou pour une fois de plus réclamer justice et vérité.

 

« Il a été torturé et assassiné, parce qu’il réclamait de meilleures conditions de vie et d’études pour tous les étudiants. Rien que pour ça, nous aussi nous allons nous battre jusqu’à obtenir justice pour lui, afin que nul au Burkina Faso ne subisse encore une telle exaction» a déclaré Fousseni Sourabié, président de l’UGEB.

Dabo Boukary est aujourd’hui un symbole de lutte malgré les tortures. L’organisation estudiantine n’entend pas baisser les bras. « Il est pour nous un symbole, puisque malgré les tortures qu’il a subi en vue de l’amener a dénoncer ses camarades de lutte, Dabo Boukary a refusé la trahison» a ajouté Fousseni Sourabié.

Cette commémoration a aussi été marquée par un panel sur les questions de gouvernance et de condition d’études au Burkina Faso mais aussi par un tournoi de football baptisé, coupe Dabo Boukary.

Pierre Badolo

Laisser un commentaire