🔮 ALERTE Burkina – DurĂ©e de la Transition- « La situation sĂ©curitaire et humanitaire reste difficile ». (Mission CEDEAO)

Au terme de deux jours de travaux à Ouagadougou, la mission de la CEDEAO a reconnu, jeudi, que la « situation sécuritaire et humanitaire reste difficile ». « Il faut prendre la mesure de cette situation », a indiqué Jean-Claude Kassi Brou, Président de la Commission de la CEDEAO.

DĂ©claration de la ministre BurkinabĂš des Affaires Ă©trangĂšres Olivia Rouamba. Elle est entourĂ©e par la dĂ©lĂ©gation de la CEDEAO / PHOTO – Lamine Traoré 

Une annonce de la dĂ©lĂ©gation de la CEDEAO conduite par Albert Kan-Dapaah, ministre de la SĂ©curitĂ© nationale du Ghana, reprĂ©sentant la prĂ©sidente du conseil des ministres de la CEDEAO, aprĂšs des visites Ă  Kaya et Barsalogho dans le Centre-nord pour s’enquĂ©rir de la situation qui prĂ©vaut sur le terrain.

« Les experts de la CEDEAO ont été dans des camps de personnes déplacées. Ils ont été transportés sur ces lieux par hélicoptÚre du fait de la situation sécuritaire qui est assez difficile en ce moment », a affirmé Olivia Rouamba, ministre BurkinabÚ des Affaires étrangÚres.

« Les experts de la CEDEAO ont notĂ© une convergence de vue dans l’évaluation de la situation sĂ©curitaire et humanitaire qui demeure toujours difficile », indique-t-elle. La ministre a affirmĂ© que cette « mission d’évaluation » constitue une Ă©tape importante dans la poursuite des consultations entre le Burkina Faso et la CEDEAO et dans l’accompagnement du processus de Transition.

Le Premier ministre Albert OuĂ©draogo en sĂ©ance de travail avec l’équipe de la CEDEAO / Photo – Lamine TraorĂ©

Le 25 mars dernier, les chefs d’Etat de la CEDEAO rĂ©unis lors d’un sommet extraordinairement avaient marquĂ© leur prĂ©occupation sur la durĂ©e de la pĂ©riode de la transition fixĂ©e Ă  36 mois. Ils avaient Ă©galement demandĂ© la finalisation d’un chronogramme acceptable de la transition au plus tard le 25 avril. Le gouvernement du Burkina Faso qui trouve « raisonnable » cette durĂ©e avait proposĂ© Ă  la CEDEAO une mission d’évaluation de la situation sĂ©curitaire, humanitaire et politique du pays.

Les conclusions de la mission d’évaluation seront transmises Ă  la confĂ©rence des chefs d’Etat de la CEDEAO qui dĂ©cidera de la suite.

 

Lamine Traoré

Article précédentBurkina le 18h 15 du 19 mai
Article suivant🔮 URGENT Burkina Madjoari – 11 soldats tuĂ©s et 20 autres blessĂ©s. (CommuniquĂ©)
Lamine TraorĂ© est journaliste depuis prĂšs d’une dizaine d’annĂ©es. Il a intĂ©grĂ© Radio OmĂ©ga en 2013, la principale radio privĂ©e d’information au Burkina. Ce reporter qui a plusieurs fois dirigĂ© le service multimĂ©dia, est aujourd’hui l’un des rĂ©dacteurs de la radio. TrĂšs polyvalent, en radio, au web comme en tĂ©lĂ©vision, Lamine TraorĂ© est confirmĂ© en mars 2018 Correspondant de la Voix de l’AmĂ©rique (VOA Afrique) / Service Afrique francophone. Depuis lors, il rĂ©alise des reportages aussi bien pour la radio que pour la tĂ©lĂ©. Lamine TraorĂ© a beaucoup voyagĂ© et a rĂ©alisĂ© des reportages en Afrique, en Europe et en Asie.

Laisser un commentaire