🔮 Burkina Koudougou – Mort d’un Ă©tudiant au restaurant universitaire – L’universitĂ© suspend les cours ce mercredi. (CommuniquĂ©)

L’universitĂ© Norbert Zongo de Koudougou a suspendu, mercredi, les « activitĂ©s acadĂ©miques » au lendemain de la mort d’un Ă©tudiant, Tenipaguiba Tankoano, au restaurant universitaire.

L’étudiant Tenipaguiba Tankoano qui a perdu la vie mardi au restaurant universitaire « GEGA central » Ă  Koudougou aux environs de 12h Ă©tait inscrit en Licence 1, Maths-physique-chimie-informatique (MPCI), Ă  l’UnitĂ© de Formation et de Recherche Sciences et Technologies (UFR-ST) de l’UniversitĂ© Norbert Zongo (UNZ).

Selon l’un des tĂ©moins et rapportĂ© par le Centre national des Ɠuvres universitaires (CENOU), « l’étudiant a pris le rang normal. Le drame s’est produit au moment oĂč il partait se faire servir, le passeport en main. Il est tombĂ© et les secours des sapeurs-pompiers, vites arrivĂ©s sur les lieux, n’ont pu le sauver ».

« [Notre] camarade a eu du mal Ă  quitter le guichet Ă  cause de la pression exercĂ©e par le rang d’opposition », indique un autre tĂ©moin.
Le « rang d’opposition » est composĂ© d’étudiants qui refusent de s’aligner mais qui veulent obtenir le fameux « passeport » par tous les moyens.

Le Pr FrĂ©dĂ©ric Ouattara, Ministre de l’Enseignement supĂ©rieur, prĂ©cĂ©demment PrĂ©sident de la mĂȘme universitĂ© est arrivĂ© sur les lieux. Selon le CENOU, il a invitĂ© les Ă©tudiants Ă  mettre fin aux « rangs d’opposition, Ă  l’indiscipline afin de se faire servir dans de meilleures conditions ».

Le procureur prĂšs le Tribunal de grande instance de Koudougou a « immĂ©diatement ouvert une enquĂȘte pour Ă©lucider les circonstances du drame », rassure le Centre national des Ɠuvres universitaires et d’indiquer que « des tĂ©moins ont Ă©tĂ© dĂ©jĂ  entendus depuis mardi ».

 

Lamine Traoré

Article prĂ©cĂ©dentBurkina – Politique : l’UPC Ă©change avec le MPP sur la situation nationale
Article suivantRevue de presse du 18 mai 2022
Lamine TraorĂ© est journaliste depuis prĂšs d’une dizaine d’annĂ©es. Il a intĂ©grĂ© Radio OmĂ©ga en 2013, la principale radio privĂ©e d’information au Burkina. Ce reporter qui a plusieurs fois dirigĂ© le service multimĂ©dia, est aujourd’hui l’un des rĂ©dacteurs de la radio. TrĂšs polyvalent, en radio, au web comme en tĂ©lĂ©vision, Lamine TraorĂ© est confirmĂ© en mars 2018 Correspondant de la Voix de l’AmĂ©rique (VOA Afrique) / Service Afrique francophone. Depuis lors, il rĂ©alise des reportages aussi bien pour la radio que pour la tĂ©lĂ©. Lamine TraorĂ© a beaucoup voyagĂ© et a rĂ©alisĂ© des reportages en Afrique, en Europe et en Asie.

Laisser un commentaire