Commémoration de la Journée de l’Europe : l’UE réitère son soutien au Burkina Faso

L’ambassadeur de l’Union européenne au Burkina Faso Wolfram Vetter a réitéré lundi l’engagement de l’Union européenne à accompagner le Burkina Faso. L’annonce a été faite au cours d’un cocktail organisé à Ouagadougou à la résidence officielle du diplomate dans le cadre de commémoration de la Journée de l’Europe.

Chaque 9 mai, le vieux contient célèbre la Journée de l’Europe. C’est une journée commémorée au sein des États membres de l’Union européenne elle marque la Déclaration Schuman du 9 mai 1950. Un discours, prononcé avant la naissance de la Communauté économique européenne, et considéré comme le texte fondateur de l’Union.

Wolfram Vetter, ambassadeur de l’Union européenne au Burkina Faso a rappelé que l’Union européenne est fondée sur des valeurs universelles que sont la paix, la liberté, les droits humains, la solidarité, le progrès économique et social, la justice sociale, la préservation de l’environnement et de la biodiversité, la lutte contre le changement climatique.

L’ambassadeur de l’Union européenne au Burkina Faso Wolfram Vetter

C’est aussi une occasion d’évoquer les défis actuels qui minent le continent européen avec la question de la crise en Ukraine. Selon Wolfram Vetter, « l’agression non justifiée de Poutine contre l’Ukraine » sème la mort et la dévastation ayant provoqué une crise humanitaire et l’un des plus grands flux de réfugiés. Il précise également que « cette agression militaire russe contre l’Ukraine est une attaque contre l’ordre international fondé sur des règles.

Quant au Burkina Faso, les partenaires européens souhaitent un rapide retour à un ordre constitutionnel normal et affirment soutenir la Transition.

C’est le 9 mai 1950, que le ministre français des Affaires étrangères, Robert Schuman, a appelé à la mise en commun sous une autorité internationale des productions française et allemande de charbon et d’acier.

Considérée comme le début du lancement de la construction européenne, cette déclaration débouche sur la signature, le 18 avril 1951, du traité de Paris par six États européens (Allemagne, Belgique, France, Italie, Luxembourg et Pays-Bas). Ils fondent ensemble la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA). La CECA est la première des institutions européennes qui donnera naissance à ce qu’on appelle à présent l’Union européenne.

Régis Boni

Laisser un commentaire