🔮 ALERTE Burkina Perkoa – L’équipe de sauvetage a presqu’atteint la deuxiĂšme chambre de refuge qui suscite tous les espoirs. (Bassolma BaziĂ©)

Avec notre envoyé spécial Lamine Traoré

Le ministre du Travail a rassurĂ©, dimanche, que les Ă©quipes de sauvetage ont presqu’atteint la deuxiĂšme chambre de refuge. AprĂšs la premiĂšre chambre de refuge oĂč les Ă©quipes n’ont trouvĂ© personne, parents de victimes et autoritĂ©s fondent leur espoir sur cette deuxiĂšme et derniĂšre chambre de refuge.

Bassolma Bazié, ministre du Travail
Bassolma Bazié, ministre du Travail en entretien avec des journalistes aprÚs un tour dans les galeries de la mine

« Le 23 avril quand nous sommes arrivĂ©s, le niveau de l’eau Ă©tait Ă  520m, aujourd’hui nous avons dĂ©jĂ  amorcĂ© les strates. Chaque strate compte 30m. Nous avons dĂ©jĂ  amorcĂ© la strate de 580m. Il ressort clairement que la chambre sur laquelle nous portons beaucoup d’espoir se retrouve sur la partie de cette strate », a dĂ©clarĂ© Bassolma BaziĂ©, le ministre du Travail.

Qu’est-ce qui bloque les travaux ?

Cela fait aujourd’hui 24 jours que les recherches sont engagĂ©es pour retrouver les 8 personnes piĂ©gĂ©es dans la mine souterraine.

« Les machines qui ont Ă©tĂ© annoncĂ©es et qui sont descendues dans les galeries, nous avons constatĂ© que ces machines fonctionnent et poursuivent le pompage de l’eau », indique Bassolma BaziĂ©. « Mais c’est jusqu’à deux voies de pompage jusque-lĂ . Les autres machines qui sont commandĂ©es c’est de travailler pour qu’il y ait une troisiĂšme voie de pompage », a-t-il poursuivi.

À l’image on peut voir le ministre du Travail Bassolma BaziĂ© aux cĂŽtĂ©s des Ă©quipes de sauvetage

Selon le ministre BaziĂ©, le pompage a mis beaucoup de temps parce qu’il y avait beaucoup de jonctions et d’intersections. « Une intersection dans une galerie, c’est lĂ  oĂč il y a la voie principale mais il y a aussi des voies secondaires. Quand vous arrivez sur une intersection, en puisant l’eau, l’eau qui a envahi les voies secondaires revient. Cela fait que pour progresser c’est trĂšs difficile », a expliquĂ© Bassolma BaziĂ©.

« Nous avons dit que tant que nos parents ne sont pas lĂ , nos frĂšres bloquĂ©s dans la mine ne sont pas lĂ , nous n’allons pas repartir dormir Ă  la maison », a rĂ©agi Antoine Bama, porte-parole des familles des victimes.

Des machines fonctionnent pour tenter de sauver les 8 travailleurs coincĂ©s depuis prĂšs d’un mois

L’espoir est permis !

« Ils m’ont rassurĂ© que pour avancer il y aura certes une autre intersection, mais elle est moindre que les intersections que nous avions dĂ©jĂ  dĂ©passĂ©es. Donc nous avons bien espoir que si les choses avancent comme nous l’avons souhaitĂ© au niveau de la mine, l’espoir est permis », a indiquĂ© le ministre Bassolma BaziĂ©.

Antoine Bama, porte-parole des familles des victimes.

Le mĂȘme espoir est partagĂ© par les parents des victimes. « Ce n’est plus trop loin de la [deuxiĂšme] chambre de refuge. Ils entament le niveau 580m. C’est Ă  ce niveau que se trouve la chambre de refuge. Nous avons de l’espoir », affirme M. Bama.

« Nous avons Ă©galement vĂ©rifiĂ© la chambre de refuge qui a Ă©tĂ© dĂ©jĂ  libĂ©rĂ©e oĂč ils n’ont trouvĂ© personne. Si vĂ©ritablement les conditions qu’ils ont dĂ©crites dehors qui se retrouvent Ă  l’intĂ©rieur telles que ce que nous avons vu, nous ne pouvons qu’espĂ©rer », a dit le ministre du Travail. Quant Ă  savoir quand cette chambre de refuge sera atteinte, aucune date n’est annoncĂ©e.

L’entrĂ©e du village, Perkoa

La course contre la montre

« Les dĂ©lais qu’on donne, nous ce n’est pas ce qui nous convient. Nous nous aurions souhaitĂ© qu’à l’instant mĂȘme oĂč nous parlons, que ceux qui sont sur la fosse nous appellent pour nous dire que les frĂšres ont Ă©tĂ© libĂ©rĂ©s », a dit le ministre Bassolma BaziĂ©. « Nous ne sommes pas Ă  des questions de dĂ©lais, nous sommes Ă  des questions d’exiger une rapiditĂ©, d’exiger Ă  aller vite », a-t-il ajoutĂ©.

Lamine Traoré, envoyé spécial

Notre envoyé spécial Lamine Traoré. Il est au haut-commissariat de Reo, QG de la cellule de crise installée par le gouvernement

Laisser un commentaire