🔮 Mali – Le PrĂ©sident du Togo accepte d’ĂȘtre le mĂ©diateur dans la crise au Mali. (Officiel)

Le PrĂ©sident du Togo, Faure Gnassingbe, a acceptĂ© d’ĂȘtre le mĂ©diateur dans la crise politique malienne. L’annonce est faite, mercredi, Ă  l’issue de la visite du ministre des Affaires Ă©trangĂšres du Mali Abdoulaye Diop au PrĂ©sident togolais.

Le ministre malien des Affaires Ă©trangĂšres Abdoulaye Diop et son homologue togolais ont annoncĂ©, depuis LomĂ©, que Faure Gnassingbe avait acceptĂ© cette tĂąche. « Nous avons, au nom du prĂ©sident de la transition, sollicitĂ© le prĂ©sident Faure GnassingbĂ© (…) pour faciliter le dialogue avec les acteurs rĂ©gionaux et plus largement le dialogue avec l’ensemble de la communautĂ© internationale pour trouver un compromis pouvant nous permettre de sortir de la crise », a dĂ©clarĂ© M. Diop, en visite Ă  LomĂ©. 

Selon lui, la situation dans laquelle se trouve le Mali, « nĂ©cessite qu’on fasse preuve de gĂ©nie politique ». 

Le ministre togolais des Affaires Ă©trangĂšres a confirmĂ© que cette proposition a Ă©tĂ© acceptĂ©e. M. Diop a affirmĂ© qu’en raison de la situation sĂ©curitaire et du besoin de rĂ©formes, le Mali avait besoin de 24 mois pour rĂ©tablir l’ordre constitutionnel. 

Les relations entre la France et les militaires au pouvoir à Bamako se sont particuliÚrement détériorées en raison de leurs différents concernant la présence des troupes françaises au Mali pour combattre les groupes jihadistes.

En début de semaine, le Mali a annoncé la rupture des accords de défense entre Paris et Bamako.

Laisser un commentaire