Burkina – Les sept policiers tués vendredi sur l’axe Dori – Essakane ont été inhumés lundi à Ouagadougou, (ministère de la Sécurité)

 
 
Les sept policiers du Groupement des Compagnies Républicaines de Sécurité (GCRS) tués sur l’axe Dori-Essakane dans le Sahel ont été inhumés lundi soir au cimetière municipal de Boassa, banlieue Ouest de Ouagadougou, a annoncé le ministère de la Sécurité.
 
« Avant d’être conduits à leur dernière demeure, ils ont été décorés à titre posthume de la médaille d’honneur de la Police Nationale par le Directeur général de la Police nationale », peut-on lire dans l’annonce du ministère.
 
« La délégation gouvernementale était conduite par le ministre de la Sécurité Maxime Koné, du gouverneur de la région du Sahel, du Secrétaire général du ministère de la Sécurité, de son Directeur de cabinet, de la hiérarchie policière, des corps militaires et paramilitaires », a précisé le ministère.
 
Les policiers étaient « en mission de sécurisation » lorsque leur convoie a été la cible d’une attaque par des individus armés aux environs du pont d’Alkoma, dans la province du Seno, région du Sahel.
 
Les attaques se multiplient contre les forces de défense et de sécurité. 32 personnes dont 28 soldats et 4 civils ont été tuées dimanche dans l’attaque du détachement de gendarmerie de Inata, Soum (Sahel), a annoncé lundi le gouvernement dans un nouveau bilan.
 
Le dimanche 31 octobre, des hommes armés avaient attaqué le poste de police de la commune de Di, à une soixantaine de kilomètres de Tougan, Boucle du Mouhoun. Cinq policiers avaient alors été tués, plusieurs motocyclettes, un véhicule et des armes ont par ailleurs été emportés par les assaillants, avaient confié des sources sécuritaires.
 
Lamine Traoré
 
Photos : ministère de la Sécurité
 
Toute l’actualité en temps réel sur: www.omegamedias.info
#Oméga_TV, Canal+ 258
La plateforme OMEGA SMS

Laisser un commentaire