Procès Sankara: Gilbert Diendére à la barre

Maître Lalogo, un des avocats de la partie civile au Général Gilbert Diendéré, Lieutenant au moment des faits :
Si Conseil qui abritait le siège du CNR n’était plus légal, pourquoi vous le défendez ?
Réponse de Diendéré
A ce moment, je n’ai pas pensé à un ordre légal, ni au CNR, ni au Front Populaire. J’ai pensé à ma sécurité et à celle de mes hommes. J’ai pris des dispositions pour me défendre.

Laisser un commentaire