Mali – France – Barkhane a quitté Kidal

La France a entamé ce mardi la phase finale du retrait de ses soldats de l’emprise de Kidal, conformément à l’annonce du président Emmanuel Macron en juin dernier. « Un dernier convoi logistique est parti mardi à 5 heures », a informé le Colonel Pascal Ianni, porte-parole de l’Etat-major, cité par Lefigaro et des médias maliens. Un dispositif plus léger restera sur place pour « conduire les formalités administratives et logistiques », a précisé le porte-parole.

Les soldats de l’emprise de Kidal, une centaine environ, sont transférés à Gao où se trouve la principale base de la force Barkhane au Mali. Les installations de Kidal seront mises à la disposition de la Minusma, la force onusienne et de l’armée malienne. « Le transfert vers la Minusma et les forces armées maliennes sera définitif d’ici une dizaine de jours», a indiqué le porte-parole.

Les bases de Tombouctou et Tessalit devraient connaître bientôt le même sort. Le 10 juin dernier, le Président français Emmanuel Macron a annoncé une « transformation » de la présence militaire française au Sahel, avec la fin de l’opération Barkhane d’ici au premier semestre de 2022. À terme, le nombre de soldats français engagés au Sahel va passer de 5100 à 2500 voir 2000. « Nous ne pouvons pas sécuriser des zones qui retombent dans l’anomie parce que les États décident de ne pas prendre leurs responsabilités », avait justifié le Président français.

Depuis, la tension ne fait que monter entre Paris et Bamako, particulièrement depuis l’annonce des autorités maliennes d’un possible accord avec le groupe russe de sécurité privée Wagner pour aider à lutter contre le terrorisme, accusant la France d’«abandon».

Photo: AFP

Abdoul Fhatave Tiemtoré

Laisser un commentaire