Burkina – Fespaco : « c’est trop fort de dire qu’il y’a des bisbilles entre un chorégraphe et un ministère. Ce n’est pas vrai »,  Salifou Taïta, vice-président du comité d’organisation

Le comité d’organisation est à pied d’œuvre pour réussir cette édition du Fespaco à en croire son vice-président Salifou Taïta, invité de la rédaction de Radio Oméga. Il se prononce également dans cette interview sur la supposée mésentente entre le ministère de la culture et le chorégraphe Serge Aimé Coulibaly. Selon lui, « c’est trop fort de dire qu’il y’a des bisbilles entre un chorégraphe et un ministère ». « Non, ce n’est pas vrai », a-t-il insisté, au micro de Valérie Guéré.

Laisser un commentaire