Burkina – Mort des trois agents du CCVA à Bouroum-Bouroum – « Chacun des cas relevés sera traité conformément à la loi. – « 2 personnes déjà interpellées » (Procureur)

Le procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Gaoua (Sud-ouest) a annoncé samedi l’ouverture d’une enquête après le lynchage à mort, vendredi, des trois agents du Centre de Contrôle des Véhicules Automobiles (CCVA) de Gaoua suite à leur accident qui a causé la mort d’un enfant de dix ans à Bouroum-Bouroum. « (…) Une enquête a été ouverte, aussi bien sur les circonstances de l’accident que sur celles du lynchage des trois (03) occupants du véhicule en vue de situer les responsabilités. D’ores et déjà, l’enquête a permis d’identifier et d’interpeller deux (02) personnes soupçonnées d’avoir participé aux actes de lynchage », a indiqué le communiqué du procureur qui assure que « chacun des cas relevés sera traité conformément à la loi ».

Laisser un commentaire