Burkina – Relevé bimestriel de l’ONEA – L’union d’action syndicale et la CCVC veulent comprendre…

L’office nationale de l’eau et de l’assainissement (ONEA) a rencontré à Koudougou l’Union d’action syndicale (UAS) et la Coalition contre la vie chère (CCVC) pour expliquer à ces acteurs, la nouvelle facturation bimestrielle de l’office.
Déjà en avril, l’ONEA a rencontré l’administration publique, la ligue des consommateurs du Burkina, des organisations de la société civile, des personnes ressources et des consommateurs pour des discussions sur la réforme de la facturation afin d’améliorer le système tant décrié. Pour l’ONEA, la nouvelle formule a besoin d’être expliqué aux consommateurs. Celle-ci supprime les estimations et retient que les relevés se feront une fois tous les deux mois et que la consommation mensuelle sera calculée en divisant le volume relevé par deux.
“Nous allons leur expliquer comment nous facturons pour éviter les désagréments connus par le passé’’, a déclaré Adama Sawadogo, inspecteur général à l’ONEA qui souhaite que les partenaires comprennent et soient des relais d’information auprès de la population afin de mieux expliquer cette nouvelle facturation.
Même avec le relèvement des compteurs une fois chaque deux mois qu’on divise par deux pour établir la consommation du mois, des clients ne se retrouvent toujours pas.
« Les gens ont des problèmes pour comprendre le relevé bimestriel. Ils sont un peu perdus dans la facturation. Cela engendre beaucoup de désagréments dans certains foyers », a souligné Kisito Dakio, représentant de la CCVC. Pour lui, la solution serait de revenir à l’ancien système et de l’améliorer car le nouveau n’a pas empêché les plaintes même jusqu’à présent.
La CCVC déplore également les retards dans la remise des factures aux clients. Elle appelle l’ONEA à baisser le coût de l’eau et à améliorer son système d’addiction d’eau tout en travaillant à mettre un terme à la pénurie de l’or bleu.
Ernest Abdoulaye Ouédraogo, secrétaire général de l’union syndicale des travailleurs, président du mois de l’unité d’action syndicale, a félicité l’ONEA, pour avoir eu la présence d’esprit d’organiser cette rencontre d’information. Il estime que la question des emplois l’intéresse également et ne veut pas entendre parler de suppression d’emplois avec le relèvement chaque deux mois des compteurs d’eau.
Sabouna Ouedraogo, Correspondant

Laisser un commentaire