Annonce: Coopération sud-sud : Le ministre du commerce Moctar sabo Gado du Niger s’imprègne de l’expertise burkinabè à travers CIM Métal

Coopération sud-sud : Le ministre du commerce Moctar sabo Gado du Niger s’imprègne de l’expertise burkinabè à travers CIM Métal

Dans le cadre de leur visite d’amitié et de travail au Burkina Faso, le ministre du commerce, de l’industrie et de l’entrepreunariat des jeunes, Moctar Sabo Gado et le directeur général du développement industriel, Abdoulaye Boubacar du Niger étaient les hôtes de marque de l’entreprise de fonderie CIM métal le mardi 17août 2021. Accompagnés du directeur de cabinet du ministère de l’industrie du commerce et de l’artisanat du Burkina Faso, Augustin Bambara et du directeur général de CIM Métal, Mansour Samer et de ses collaborateurs, les visiteurs du jour ont déclaré être venus s’inspirer de l’expérience burkinabè en matière de transformation de la ferraille en fer à béton et la possibilité d’une implémentation d’une usine du même type au Niger.

« Personne ne peut siffler une symphonie seule, il faut tout un orchestre pour la jouer ». C’est fort de cette citation que le ministre du commerce, de l’industrie et de l’entrepreunariat des jeunes du Niger et son directeur du développement industriel séjournent au pays des hommes intègres pour s’inspirer de l’expertise burkinabè en matière de transformation de ferraille en fer à béton, mais surtout étudier les possibilités de l’implémentation d’une usine de fonderie dans leur pays à travers le savoir- faire de la société CIM Métal. Aussi pour toucher du bois cette expertise, ils s’y sont rendus pour une visite, qui leur a permis d’exprimer leur satisfaction et féliciter la direction de la société pour le travail abattu et l’inviter à développer son activité sur l’ensemble de l’Afrique. Pour ce fait, le ministre Gado a déclaré « je suis très fier de découvrir que les burkinabè ont fait un gros effort par CIM Métal, qui maitrise la technologie de la transformation de la ferraille » ; Et d’ajouter « ma visite vise à encourager une coopération sud-sud avec l’expertise acquise par CIM Métal ».

Créée il y a 5 ans, CIM Métal, filiale de CIM Métal Group et de MMD Steel, est spécialisée dans la métallurgie depuis sa création. Seule usine de fer au Burkina Faso disposant d’une fonderie, elle produit des armatures en acier de haute qualité sur la base qu’équipements modernisés qui lui permettent de produire et de commercialiser des articles en acier TMT. C’est fort de ce constat durant la visite que le ministre du commerce Moctar Sabo Gado a exprimé sa satisfaction en ses termes : « je suis séduit et satisfait de ce que j’ai vu. CIM Métal par ses prestations montre qu’elle est une entreprise citoyenne et accomplit un énorme travail qui a un grand impact sur l’environnement à savoir recycler la ferraille en fer à béton ».

A la pointe des technologies en matière de transformation de ferraille en acier, CIM Métal par son directeur général Mansour Samer, a exprimé ses remerciements au ministre Gado et à sa délégation pour la visite et le choix porté sur sa société pour accompagner le Niger dans sa volonté de transformer la ferraille en fer à béton. Pour Mansour Samer, c’est un honneur et un plaisir pour son entreprise d’exporter son expertise et apporter sa valeur ajoutée à la partie nigérienne. CIM Métal dira-t-il, s’est toujours engagée à une production d’aciers durables et sûrs, conformes aux normes de qualité nationales et internationales.

Aussi il notera, qu’accompagner les acteurs du BPT en leur fournissant du fer de très bonne qualité pour garantir la construction de bâtiment de qualité a toujours été la préoccupation de sa société par le processus de fabrication des matériaux basé sur l’application de technologies et méthodes novatrices qu’est le système Thermo mécanic traited (TMT). Le directeur général précisera, pour ce fait, qu’il dispose d’une équipe adéquatement formée, pétrie d’une riche expérience acquise sur plusieurs années de pratiques dans le domaine.

Sur cette base, CIM Métal propose des produits répondant à toutes les normes. Ainsi, on a le fer à béton dont le diamètre varie entre 6 à 32 mm, le fil recuit, le fer d’attache. En sus pour répondre à sa clientèle, CIM Métal possède une usine dotée d’un laboratoire certifié sur le plan national et international pour soumettre ses produits à un contrôle rigoureux de qualité a conclu le directeur général.

Laisser un commentaire