Situation au Burkina: “le Burkina Faso n’appartient plus aux Burkinabè” Pascal Zaïda

Le Cadre d’Expression Démocratique (CED) de Pascal Zaïda et Marcel Tankoano a dénoncé ce jeudi, la situation dans laquelle le Burkina Faso se trouve aujourd’hui.
Pour la structure, le gouvernement est insensible aux multiples attaques terroristes. “Pendant qu’on avait 15 corps de militaires à la morgue, le gouvernement était à Ziniaré pour des plantations d’arbres ” déplore Marcel Tankoano.
Pascal Zaïda pour sa part a juré que “le Burkina Faso n’appartient plus aux Burkinabè”, estimant qu’un tiers du pays est occupé par les terroristes et l’autre partie est cédée aux promoteurs immobiliers. Il déplore aussi augmentation des prix de certains produits de grandes consommation. “Le litre d’huile qui était vendu à 700f est aujourd’hui vendu à 1200 ou 1250f.. pareille pour le maïs. Quand bien même que les revenus n’ont pas augmenté”.
Le Cadre d’Expression Démocratique met en garde le gouvernement. il exige des solutions drastiques et diligentes pour répondre aux préoccupations des Burkinabè pour éviter une éventuelle insurrection populaire car pour lui, ” laisser mourir les Burkinabè est pire que modifier l’article 37″.
Abdoul Kader Konaté

Laisser un commentaire