Coopération – TAC2021 : Les experts recommandent la réouverture des frontières terrestres

La question de la réouverture des frontières terrestres entre la Côte d’Ivoire et le Burkina s’est invitée aux débats des experts du Traité d’amitié et de coopération entre les deux pays. Le sujet ne faisait pas partie du projet d’ordre du jour des travaux des experts, mais la partie burkinabè a souhaité qu’il soit ajouté avant le début des débats en commissions. Un amendement qui a été accepté par les 2 parties.

A l’issue de 2 jours de course contre la montre, au regard du nombre de dossiers sur la table, les techniciens se sont accordés pour proposer la réouverture des frontières terrestres au conseil conjoint de gouvernements prévu mardi. « Nous avons convenu qu’il est nécessaire, au regard d’un certain nombre de difficultés, de rouvrir les frontières », a expliqué Régis Bakyono, conseiller technique de la ministre burkinabè en charge de l’intégration. « Une recommandation est faite dans ce sens à nos plus hautes autorités afin qu’elles puissent prendre la décision appropriée », a-t-il précisé.

Aucune description disponible.

« La fermeture des frontières est un problème sérieux. Le vœu des deux parties est que les frontières puissent être rouvertes pour faciliter la fluidité du trafic et la reprise des activités économiques dans l’intérêt des deux pays », a soutenu Benjamin Nana, consul général du Burkina à Abidjan.

La décision revient maintenant aux premières autorités des deux pays. Le rapport des experts sera validé ce lundi par les ministres ivoirienne et burkinabè en charge de la coopération, avant d’être transmis au conseil de ministres conjoint. Le sommet des chefs d’Etats, quant à lui, se tiendra à une date non encore précisée.

« Ce ne sont pas nous les experts qui allons décider de rouvrir la frontière. Ce sont les présidents des Républiques qui vont s’asseoir et décider », a rappelé Séri Kanon, expert ivoirien membre de la commission chargée de la matérialisation des frontières.

Les frontières terrestres du Burkina et de la Côte d’Ivoire ont été fermées en mars 2020, alors que ces pays enregistraient leurs premiers cas de Covid 19. En mars 2021, les Chefs d’Etats de la Cedeao avaient annoncé la réouverture prochaine et progressive des frontières terrestres au sein de l’espace.

A la date du 25 juillet, la Côte d’Ivoire a dénombré  38 nouveaux cas de contaminations à la maladie pour 435 cas actifs. Le dernier bilan au Burkina, celui du 23 juillet donne 3 nouveaux cas, avec 17 personnes sous traitement.

 

Abdoul Fhatave Tiemtoré, envoyé spécial à Abidjan

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire