Burkina – École nationale de police : 96 heures pour s’ouvrir aux populations

0
17

L’école nationale de police s’offre 4 jours de festivités avec les populations civiles. Elle a débuté ses “96 heures” ce jeudi 8 juillet à Ouagadougou. L’objectif de ces journées est de rapprocher l’institution policière de la population afin de briser la glace entre policiers et civils et promouvoir la cohésion au sein de l’école. Pour cette édition, Zéphirin Diabré, ministre en charge de la cohésion sociale a été choisi comme parrain. La première journée a été animée par une rue marchande, une compétition de lutte traditionnelle et un cross populaire.

Compte-rendu de Régis Boni et Saoudah Kafando.

Laisser un commentaire