Burkina  Niger:   l’armée du Burkina a affirmé samedi avoir «neutralisé » plus d’une centaine de présumés terroristes lors d’une opération dénommée « Taanli » ( qui veut dire en langue gulmanchema, Alliance ou Cohésion) à la frontière Burkina Faso – Niger.

« Taanli » qui se déroule depuis le 10 juin est conduite par des unités opérationnelles des deux pays. Selon l’état-major, l’opération concerne des localités de Dori, Mansila et Diapaga au Burkina Faso et Téra, Torodi, et Tapoa en passant par les points triples Burkina Faso-Mali-Niger et Bénin-Burkina Faso-Niger.
« L’opération a mobilisé des forces terrestres et aériennes des deux pays. Plusieurs centaines d’hommes ont été engagés dans cette opération », indique l’armée.
En plus de la centaine de présumés terroristes que l’armée dit avoir neutralisés, l’etat-major ajoute que « de l’armement (Armes de guerre et fusils de chasse) ont été récupérés ou détruits, des moyens roulants détruits (une centaine de motos et des véhicules), du matériel de fabrication d’IED saisi (barres d’explosifs, acides sulfurique, cordeaux détonants, etc) ».

Laisser un commentaire