Afrique : Journée de l’Afrique 2021 et le 46ème anniversaire de la CEDEAO, une commémoration conjointe pour magnifier l’intégration

 Depuis 1963, le 25 mai de chaque année est célébrée la journée mondiale de l’Afrique. Cette journée Placée sous le thème « les arts, la culture et le patrimoine : leviers pour l’édification de l’Afrique que nous voulons » est commémorée, conjointement ce mardi 25 mai à Ouagadougou avec le 46è anniversaire de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). L’objectif de cette célébration est de magnifier l’intégration africaine et de montrer le rôle que joue la culture dans le développement socio-économique.

 

Cette cérémonie conjointe marque le top de départ d’une série d’activités qui visent à promouvoir l’intégration a laissé entendre le ministre Alpha Barry qui s’en félicite des progrès réalisés au Burkina et dans l’espace EDEAO

« Le Burkina Faso accorde une importance particulière à la prévention des crimes de violation des biens et patrimoine culturels africains sous forme de bien meubles. Ces biens culturels représentent des aspects de l’environnement naturel, des dimensions politiques, sociales, économiques et religieuses de notre mode de vie.»

 

A propos de cette commémoration conjointe le 46è anniversaire de la CEDEAO a été célébré sous le thème « prospérité au-delà de la pandémie ». Le représentant résidant de la CEDEAO au Burkina fait le bilan de la vision 2020. Mais selon lui, plusieurs défis restent à relever ainsi que l’élaboration de la vision 2050 qui a déjà traversé plusieurs étapes.

« L’étape des évaluations sectorielles de la performance de la vision 20 20, l’étape des consultations nationales sur l’évaluation de la vision 20 20 et les attentes à l’endroit de la CEDEAO, les études prospectives commanditées pour l’élaboration de différents scénarios, les concertations régionales de validation des étapes et j’en passe. Ces étapes ont permis de formuler des orientations qui devront permettre à la CEDEAO à l’horizon 2050 d’être un espace intégré, prospère et fiable. » Tiéna COULIBALY, représentant de la CEDEAO

 

Le coordonnateur de l’Union Africaine, quant à lui, précise que ce lancement marque l’entrée en vigueur de la charte de la renaissance culturelle africaine, adoptée depuis 2006 à Khartoum. « L’un des objectifs de cette charte est de renforcer le rôle de la culture dans la promotion de la paix et de la bonne gouvernance. L’Union Africaine est consciente du rôle que les arts, les expressions audiovisuelles et cinématographiques ainsi que d’autres industries créatives jouent dans le processus d’intégration» Dr Ahmed ELMEKASS, coordonnateur de l’Union Africaine Des panels, des symposiums et des activités sportives sont prévus au cours de cette commémoration conjointe de la journée de l’Afrique et du 46è anniversaire de la CEDEAO.

 

                                                                                Valérie GUERE, Elisabeth YANOGO

Laisser un commentaire