Des acteurs de la société civile et des collectivités locales décentralisées ayant bénéficié du programme de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature au Burkina Faso se sont retrouvés à Koudougou les 04, 05 et 06 mai dernier. Objectif, faire le bilan de la mise en œuvre de cette approche.

Dans la lutte contre le changement climatique et la préservation des forêts, des structures de la société civile et des collectivités territoriales ont bénéficié d’un soutien pour mener des activités pour préserver l’environnent. Lesquelles activités ont couvert les domaines de renforcement de la capacité productive des terres, protection et restauration des écosystèmes et de valorisation des produits agro-sylvo-pastoraux. Des projets qui sont sous financement de 2017 à 2021. Après cinq années, il est apparu nécessaire de réunir les acteurs directs pertinents et faire un bilan afin de partager les expériences et leçons apprises.

« A Koudougou, nous faisons un bilan de la région du Centre-Ouest, il nous faut savoir dans chaque micro subvention, ce qui a bien et moins marché, les difficultés rencontrées et les solutions apportées face à celles-ci », note Oumarou Senou coordonnateur du projet d’appui aux populations dépendantes de la forêt.

« Les expériences récoltées pendant ces échanges seront partagées avec une population plus large qui mène les mêmes activités », renchérit-il.

 

 

 

Abert Bayili, coordonnateur d’un micro projet à Ténado, est content de partager l’expérience de sa structure. Il souligne que le projet a pris fin mais le matériel acquis demeure celui des femmes.

 

« Nous avons eu un financement. Cette somme a permis aux femmes d’améliorer leurs conditions de vie. Elles ont acheté du matériel pour produire de façon suffisante le ‘’soumbala’’ en respectant les règles d’hygiène. Ainsi nous avons acheté un moteur, une décortiqueuse, des séchoirs, des foyers à gaz, des foyers améliorés, des gangs, des blouses, des bottes et construit un magasin de stockage », précise-t-il.

 

32 communes de 5 régions (Boucle de Mouhoun, Sud-Ouest, Est, Centre-Sud, Centre-Ouest) sont concernées par l’initiative. Après Koudougou, les autres localités en feront de même.

 

 

 

Sabouna Ouédraogo

Laisser un commentaire