Mali : un chef djihadiste et 40 assaillants tués en attaquant un camp de l’ONU (RFI)

0
2209

Un lieutenant du chef djihadiste malien Iyad Ag Ghaly et plus de quarante de ses acolytes ont été tués entre dimanche et lundi par des Casques bleus dans le nord du Mali, lors d’une opération de ratissage, a-t-on appris de RFI.

Cette opération intervient après l’attaque contre le camp Aguelhok de la Minusma, dans le nord-est du Mali le vendredi 2 avril. Cette attaque djihadiste avait coûté la vie à quatre soldats du contingent tchadien.

Les derniers ratissages effectués dans les environs d’Aguelhok par les casques bleus ont permis de découvrir de nouveaux corps de djihadistes. Au total 41 corps d’assaillants ont été retrouvés.

Parmi ces corps se trouvait celui de quelqu’un présenté comme Abdoulah Ag Albaka par la MINUSMA. Abdoulah Ag Albaka est l’un des bras droits du chef djihadiste malien Iyad Ag Ghaly.

Cinq djihadistes ont également été capturés au cours de la même période.

La MINUSMA, déployée au Mali depuis 2013 (15 000 hommes et femmes, dont environ 12 000 militaires), est actuellement la mission de paix des Nations unies qui a subi le plus de pertes au monde, avec plus de 140 tués dans des actes hostiles, selon les statistiques de l’ONU.

Yaya DIOMANDE

Laisser un commentaire