Burkina Ministère de l’éducation nationale : 7000 enfants vont bénéficier d’une éducation de qualité

739

Le Ministère de l’éducation nationale bénéficie d’un milliard Cinq cent onze millions trois-cent quinze mille six-cent quarante-sept (1.511.315.647) Francs CFA pour le financement du projet d’amélioration de l’éducation des enfants en situation de Handicap (PAEESIH). La signature de la convention est intervenue ce jeudi 18 mars entre le ministère de l’éducation et la banque mondiale.

 

Ce financement vient compléter l’intervention du Projet d’Amélioration de l’Accès et de la Qualité de l’éducation (PAAQE). Ce don obtenu auprès de la banque mondiale à travers le fond de développement social Japonais permettra d’augmenter l’accès et la qualité de l’éducation dans les cinq régions du Burkina à savoir le Nord, l’Est, le Centre-Est, le sud-Ouest, le plateau centrale et dans la capitale Ouagadougou, ce, sur la période 2021-2023.

A terme, ce sont plus de 7000 enfants qui bénéficieront du programme, a indiqué le ministre de l’Éducation nationale Stanislas OUARO « Il s’agira de prendre en charge 7000 enfants dont 5000 en situation de handicap et 2000 enfants dits vulnérables parmi lesquels 60% de filles »

Autre composante du projet selon le ministre Stanislas OUARO c’est de « faire en sorte que ces enfants puissent aller à l’école et s’y maintenir à travers des pratiques d’éducation conforme à la situation de handicap.» La stratégie de mise en œuvre du projet envisagée par le MENA prend en compte des subventions au profit des ménages, la réhabilitation des infrastructures scolaires, le financement du plan d’amélioration scolaire et le renforcement de capacité du personnel d’éducation de façon à ce qu’ils puissent prendre en charge ses situations dans les établissements scolaires mais aussi participer à la sensibilisation de près de 80.000 personnes sur le Handicap.

 

 

La représentante résidente de la Banque Mondiale Maimouna M’Bow Fam qui a pris part à la signature de l’accord de Don au profit du MENA souligne que l’éducation inclusive est importante pour son institution. Il s’agit donc pour la Banque Mondiale d’aider le gouvernement du Burkina à accroître l’accès et la qualité de l’éducation  des enfants vulnérables en mettant l’accent sur les enfants en situation de handicap. Selon l’OMS 10% de la population du Burkina serait porteur de Handicap

Laisser un commentaire