Burkina : Eddie Komboïgo accepte “malgré tout, les fonctions de Chef de file de l’opposition politique”

1230
Wat FM

Arrivé en deuxième position avec vingt députés à l’issue des élections législatives de novembre dernier, Eddie Komboïgo a été installé Chef de file de l’opposition politique ce vendredi lors d’une cérémonie de passation de charge à Ouagadougou. Cette cérémonie présidée par le président de l’assemblée nationale Bala Sakandé, a connu la présence des représentants de l’APMP.

“Puisque le conseil constitutionnel en a décidé ainsi, puisqu’il faut préserver la paix au Burkina, nous acceptons aujourd’hui et malgré tout, les fonctions de Chef de file de l’opposition politique” a lancé Eddie Komboïgo Chef de file de l’opposition politique entrant avant de rendre hommage à son prédécesseur: “ce grand homme, Zéphirin Diabré nous a imprimé sa vision de l’opposions nous y avons cru. Aujourd’hui il a rejoint la majorité nous ne pouvons que lui souhaiter bon vent. Ce qui est important c’est l’intérêt supérieur de la nation”.

L’occasion a été belle pour le CFOP de faire un tableau récapitulatif des élections couplées en interpellant le conseil constitutionnelle.

“Comment peut-on se faire justice quand une belle juridiction (NDLR : Conseil constitutionnel) rejette des faits constatés par des huissiers ? Le paradoxe est que ces recours ont permis d’annuler 200 bureaux de votes à la présidentielle, et 289 bureaux de votes au législatives soit théoriquement si l’on prend 500 votant par bureau de vote 144500 votants au législatives annulées et même en considérant 50% du taux de participation, 72250 voix et annuler sans incidence sur la répartition des députés par parti” poursuit le CFOP.

Lors de cette cérémonie, Bala Sakandé a rassuré le CFOP que les portes de l’assemblée nationale lui sont ouvertes s’il y a des propositions pour améliorer les choses.

Charles DAH

 

 

 

Laisser un commentaire