Burkina : 526 sang neuf pour renforcer le service vétérinaire

856

 

Sortie de promotion à l’école nationale de l’élevage et de la santé animale (Enesa). 522 agents vétérinaires en fin de formation ont reçu leur parchemin ce vendredi 26 Février 2021 à Ouagadougou. C’était au cours d’une cérémonie qui a clos les activités académiques de 2020 de l’établissement. Le thème retenu pour la présente cérémonie de sortie est « place et rôle de l’agent vétérinaire dans la lutte contre la covid 19 ». C’est du sang neuf qui vient renforcer l’effectif du personnel des vétérinaires au Burkina.

 

 

Les 522 agents vétérinaires, nantis de connaissances, ont reçu leur parchemin des mains des autorités, un passeport pour assurer la santé animale. Les impétrants sont entre autres des agents techniques d’élevage, des techniciens d’élevage, des aides laborantins, des techniciens supérieurs de laboratoire et des conseillers d’élevage. « L’élevage est pratiquée, par plus de 80% de la population ça veut dire que c’est un domaine d’avenir. Quand nous sortons sur le terrain, nous faisons un travail d’appui conseil, pour que nos animaux soient bien portants, et traiter aussi ceux qui sont malades et que la viande qui atterrit dans vos assiettes soit de bonnes qualités ». Affirme Hubert SANOU délégué général des élèves de l’Enesa « Nous avons besoin d’avoir des agents formels et compétents sur le terrain, qui vont encadrer et accompagner les agents de l’élevage. Parmi cette promotion, les 2/3 constituent des inscrits sur titre, c’est-à-dire que ce sont des gens qui sont conscients de l’importance du secteur de l’élevage dans le secteur économique ». A indiqué le Ministre des Ressources animales et halieutiques Modeste Yerbanga.

 

Ces agents vétérinaires ont choisi comme parrain le Pr Stanislas Ouaro qui, du haut de son expérience a prodigué des conseils à ses filleules. « C’est avec beaucoup de joie et d’humilité que j’ai accueilli ce choix en ma modeste personne comme parrain. En tant que parrain, j’ai donné des conseils à mes filleules sur l’intégrité, la lutte contre la corruption, le travail bien fait, l’amour de la patrie, pour que les formations qui ont été administrées à travers l’accompagnement de l’Etat puissent servir au développement socio-économique de notre pays ». L’Enesa a été créée en 1957 sous le nom d’École nationale des infirmiers vétérinaires (ENIV), elle devient École nationale d’élevage et de santé publique en 1979. Djamila TOPAN

Laisser un commentaire