Burkina insécurité : les FDS de la région de l’Est s’équipent pour mieux sécuriser le Gourma

1420

Pour lutter efficacement contre l’Insécurité dans la région de l’Est, le projet d’appui à la stabilisation de l’Est du Burkina (STABEST) a remis le jeudi 25 février du matériel roulant au ministère de la sécurité au profit du 34e escadron de groupement mobile de la gendarmerie nationale et de la Compagnie CRS de Fada N’ Gourma. D’une valeur d’environ 1 milliard de FCFA, ce projet va aussi permettre de former les forces de défense et de sécurité afin de leur permettre de faire face au terrorisme.

 

 

 

« La formation qui entre dans le cadre de ce projet est un élément du déploiement de l’occupation du terrain par la police nationale et la gendarmerie nationale. Cette formation a été accompagnée d’une dotation de matériel que nous venons de visiter» a relevé le ministre de la sécurité, Ousséni Compaore. Pour l’ambassadeur chef de délégation de l’Union Européenne, Wolfram Vetter une seconde étape du projet est prévue. « Il y’aura un STABEST plus .Aujourd’hui on a remis du matériel pour le projet .Il y’ aura une deuxième étape, c’est aussi un montant de 5 millions d’Euro. On va faire plus ou moins la même chose et on a eu une belle expérience dans ce projet avec la première étape .Pour cette fois ci deux région seront visées dont l’est et le centre est ».

 

 

Dans la région de l’Est, la situation sécuritaire est très préoccupante et le Président de l’AMBF Est, Lamoudi Yonli se réjouit de cette remise de matériel qui viendra renforcer la capacité des forces de sécurité. « Avec la remise de ce matériel ce matin, pour nous c’est une grande joie parce que nous attendons donc le déploiement réel des effectifs. On l’a dit ce matin lors des discours que sans sécurité aucune aspiration du développement n’est possible ». Ce don est composé entre autre de matériels tactiques de protection et d’intervention, de deux ambulances, 80 motos, 08 pick-up, et deux camions d’allègement dont l’utilité sera démontrée pendant la formation des 60 agents de sécurité.

Laisser un commentaire