Burkina conflit foncier à Balkui : les familles Guigma et Yaméogo réclament leurs terrains à la société SATMO.

Des propriétaires terriens mécontents réclament leurs parcelles auprès de la Société SATMO Leur voix a été portée par la coalition des associations pour la promotion du droit au logement à travers une conférence de presse tenue ce mercredi 24 Février.
La coalition demande aux autorités compétentes de se saisir de l’affaire et de rétablir les droits des familles Guigma et Yaméogo qui soutiennent que la société a procédé à l’aménagement des terres depuis 2003, sans leur accord préalable.
« On a vu un cabinet d’avocat et on a remis les dossiers. Ils ont envoyé des huissiers qui ont fait le constat pour le moment l’affaire est en justice.Tout ce que nous on veut c’est que la société quitte notre terrain.Nous ne voulons plus d’entente » menace Issoufou Guigma propriétaire terrien à Balkuy. Pour l’association, tous ceux qui vivent sur un terrain pendant environ 70 ans deviennent automatiquement des propriétaires terriens.
« Tout ceux qui vivaient dans ces lieux et qui ont fait plus de 70 ans ou 100 ans sont des propriétaires terriens.Donc à Balkui ici, nous avons fait des investigations et nous avons su que cette propriété appartient aux familles Guigma et Yaméogo .Nous demandons aux autorités compétentes de se saisir de l’affaire et de rétablir les droits de ces familles » a indiqué Moumouni Seynou président de la coalition en charge du logement
Au total 113 ,5 Hectares ont été aménagés par la société immobilière SATMO
 
Valérie Guéré

Laisser un commentaire