Burkina_ Civisme fiscale : « nous voulons amener les Burkinabè à payer leur impôt avec sourire » dixit Moumouni LOUGUE, directeur général des Impôts

Burkina_ Civisme fiscale : « nous voulons amener les Burkinabè à payer leur impôt avec sourire » dixit Moumouni LOUGUE, directeur général des Impôts

 

Promouvoir le civisme fiscal à travers le forum sur la stratégie nationale est l’objectif du Ministère de l’économie, des Finances et du développement en collaboration avec le programme d’appui à la gestion et aux statistiques. Pour mener à bien leurs missions les deux institutions à travers ce forum ont mené le jeudi 18 février des études qui aboutiront à la promotion du civisme fiscal.

 

Ce forum sera consacré à des échanges autour d’un document. C’est une étude menée sur la stratégie nationale de la promotion du civisme fiscale. Pour le Directeur Général des impôts Momouni LOUGUE, l’étude n’a pas couvert tout le périmètre voulu ; certains acteurs pourront apporter leur contribution.

« Ils nous diront comment en leur entendement nous devrions améliorer par exemple le service au contribuable qui peut effectivement pousser les uns et les autres à payer leur impôt sans être contraints. L’objectif pour la DGI c’est amener tous les Burkinabè à payer leur impôt avec le sourire ».

Le programme d’appui à la gestion et aux statistiques a accompagné la direction générale des impôts dans la réalisation de différents outils de gestion de la stratégie de promotion fiscale.

« L’objectif est de contribuer à l’amélioration de l’efficacité de la direction générale des impôts dans l’optimisation de la mobilisation des ressources pour le financement de développement. Le programme a donc accompagné encore la Direction Générale des impôts dans l’organisation de ce forum qui a pour objectif de partager la stratégie qui a été élaborée, de permettre des échanges autour des actions qui sont prévues afin que leur mise en œuvre permettent la réalisation des objectifs de mobilisation des ressources pour le financement du développement.» Révèle  Aissata Congo, coordonnatrice du programme.

Le taux de pression fiscale au Burkina se situe entre 16 et 17% ; mais malheureusement en baisse à cause de la pandémie de la covid 19. Le gouvernement en est conscient et a pris des mesures pour alléger cette pression fiscale pour le contribuable. Ce forum permettra aux acteurs d’élaborer une meilleure stratégie adaptée au contexte. Cette stratégie sera basée sur des orientations majeures en phase avec le plan stratégique 2017-2021 de la DGI et le contexte sanitaire difficile.

Valérie GUERE

Laisser un commentaire