Burkina : Aéroport de Donsin : le premier ministre pointe du doigt un mauvais choix économique

275

Lorsque j’ai pris connaissance du dossier, j’ai dit qu’on a fait le mauvais choix du plan de mise en œuvre de ce projet. Il y a des pays qui sont venus après nous qui ont réalisé leurs projets. Nous avons un aéroport dont les investissements cumulés s’élèvent à 435 milliards de francs CFA. Et pour réaliser ce projet, on est passés par le principe de la mise en œuvre des projets de développement. Nous avons choisi d’aller voir la BAD, la BADEA, le fonds saoudien etc. pour mobiliser des ressources pour réaliser le projet. Mais c’est autant de marchés qu’il faut passer. Pour pouvoir faire un tronçon de route il faut passer un marché, et dans ça vous mettez un an et demi, deux ans. Pour faire l’électrification de cette route, vous êtes obligés de passer un marché; pour construire la piste, vous êtes obligés de passer un marché; pour construire la tour de contrôle, vous êtes obligés de passer un marché; et chaque fois ce sont ces problèmes auxquelles l’administration burkinabè est confronté. Je ne dis pas que c’est un mauvais projet. Il est bon mais le choix économique n’est pas bon. Il faut que l’on travaille à éviter ces situations-là.

Christophe Dabiré, Premier Ministre

Déclaration de politique générale

Laisser un commentaire