Bobo Dioulasso : la société Faso tomate annonce ses couleurs sur le marché

1504

Une nouvelle société de production, de transformation de commercialisation de tomate au Burkina. L’information a été donnée aux hommes de média samedi lors d’une conférence de presse à Bobo Dioulasso. La société Faso tomate (SOFATO) puisque c’est d’elle qu’il s’agit, est portée sur les fond baptismaux par la société coopérative avec conseil d’administration/ bâtir pour l’avenir (SCOOP-CA/ BA).

« Nous sommes dans les hauts bassins pour faire une communication sur le projet SOFATO pour que les gens puissent comprendre le projet aussi souscrire massivement. Nous avons atteint un taux de 45% du capital recherché qui fait 1 milliard 500 mille FCFA. L’usine s’installera progressivement, nous sommes en train de clôturer l’usine sur 1ha et ensuite nous allons construire le bâtiment qui doit abriter la chaine de transformation qui fait 1000m2. Et nous comptons démarrer la transformation en Juillet prochain» a déclaré Aziz Nignan President du conseil d’administration (PCA) de la société coopérative bâtir pour l’avenir et promoteur du projet SOFATO.

Le projet selon le PCA doit être financé par actionnariat populaire, un mode d’investissement qui vise un intérêt commun. “On ne peut pas être grand aujourd’hui si on évolue individuellement. Il faut que nous nous solidarisons autour d’un noyau qui mettra des initiatives en place et nous allons bénéficier des retombés tel que le capital c’est à dire l’emploi, le capital financier” poursuit-il.

Un mode d’investissement bien apprécié par le secrétaire du bureau consulaire de la chambre de commerce de Bobo Dioulasso. “Je ne suis pas spécialiste en économie mais et je sais que ce modèle d’investissement par actionnariat populaire a fait ses preuves ailleurs et est un mode d’investissement d’avenir” foi de Juste Nacanabo.

A en croire Rabin N’Goro le coordonnateur de la société dans les Hauts Bassins, les initiateurs du projet comptent atteindre le maximum de souscripteurs au Burkina. D’où l’installation des points focaux de la SOFATO dans les régions.

” L’investissement ne se fait pas attendre. Nous avons une très belle initiative. Nous appelons population de la région des hauts bassins ainsi que des autres régions à adhérer à ce projet. Nous sommes plus 20 millions au Burkina, si 5 millions de burkinabé apporte 5000 f, nous nous retrouvons déjà avec 5 milliards et nous aurons dépassé la somme de 1 milliards recherché. Nous avons les ressources nécessaire pour boucler ce projet” a indiqué Rabin N’Goro.

Le projet SOFATO a été lancé en Octobre 2020. L’initiative permettra de créer au moins 100 emplois directs et plus de 1500 emplois indirects.

Antoine Boni

Laisser un commentaire