Burkina : l’ONG Education Cannot wait injecte environ 6 milliards de franc cfa pour sauver l’éducation

Environ 6 milliards de francs cfa, c’est le fonds mobilisé pour le démarrage du programme d’éducation pluriannuel. La signature de convention a eu lieu jeudi entre l’ONG et le ministère de l ’éducation.

Ce programme triennal initié par l’ONG Education Cannot wait et ses partenaires selon la directrice vise à offrir une éducation de qualité aux enfants âgés de moins de 17ans dans les régions du pays touchés par les crises sécuritaires et sanitaires.

« La crise au Burkina Faso et dans le sahel est parmi les crises qui détériorent le plus rapidement dans le monde. Nous ne pouvions pas regarder cette situation sans agir, raison pour laquelle nous voulons investir dans l’éducation dans jeunes et des adolescents, pour leurs donner les moyens de devenir des acteurs de changement positifs pour leurs communauté », a déclaré Yasmine Cherif directrice de Education cannot wait. « Nous croyons au pouvoir de l’éducation de qualité, nous appelons donc d’autres donateurs se joindre à nous pour garantir qu’aucun enfant ne soit laissé pour le compte du Burkina » ajoute-t-elle.

Le ministre de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales Stanislas Ouaro a exprimé sa reconnaissance à l’endroit de Education cannot wait pour son soutien à l’amélioration de l’éducation Burkinabè et s’engage à accompagner le projet.  » Au Burkina Faso, le secteur de l’éducation subit des effets négatifs de la Covid 19 et de l’insécurité, qui a entrainé la fermeture de plus de 2300 écoles et le déplacement massif de plus d’un millions de personnes. Je saisis cette occasion pour remercier Education cannot wait pour son soutien indéfectible à l’amélioration de l’éducation Burkinabè en période de crise. Notre souhait est que les objectifs du projet soient atteints » affirme-t-il.

Education sans délais est le premier fonds mondial dédié à l’éducation en situation d’urgence. Pour la réalisation du projet qui va s’étendre jusqu’en 2023, ce sont 48millions de dollars qui restent à mobiliser au près des donateurs publics et privés. Il couvrira au total 6 régions à savoir la boucle du Mouhoun, le centre Est, le centre nord, l’est, le nord et le sahel.

Djamila Topan et Yaya Diomande

Laisser un commentaire