“La confiance dont nous avons bénéficié de ceux qui nous ont votés sera honorée. A ceux qui ne nous ont pas accordé leur voix, nous leur promettons de faire mieux. Le jeu démocratique a vocation à équilibrer la société. Nous sommes tous invités à nous joindre pour construire ensemble le Faso” a indiqué dans un communiqué Yeli Monique Kam, candidate du Mouvement pour la renaissance du Burkina (MRB) à l’élection présidentielle du 22 novembre dernier.

Cette déclaration intervient après la publication des premières tendances des élections couplées. Tendances qui ne donnent pas une position favorable au MRB.

“Ces élections couplées Présidentielle et Législative ne représentent que la première étape d’un engagement auquel nous croyons fermement. Notre histoire avec le Mouvement pour la Renaissance du Burkina Faso ne fait que commencer” poursuit la candidate.

Yaya Diomandé, stagiaire

Laisser un commentaire