Burkina: Emploi : Une stratégie pour résorber le chômage

0
316

L’Organisation du Travail (OIT) à travers le projet APERP (Appui à la promotion et l’emploi et à la réduction de la pauvreté) a procédé à l’ouverture de l’atelier de validation technique de stratégie nationale de l’emploi du Burkina Faso et son plan d’action opérationnel présidé par Jean Philippe Dakouré, secrétaire générale du ministère de la Jeunesse et de la Promotion de l’Entrepreneuriat des Jeunes. Il est question au cours de cet atelier, les 24 au 25 novembre de présenter le projet de stratégie nationale intégrée de transition vers l’économie formelle, assorti de plans d’actions.

Ce projet consiste à réduire le chômage et à booster l’auto emploi compte tenu de la forte croissance démographique : « C’est une stratégie très importante au regard de l’évolution démographique même de la population et aussi pendant les concours l’offre devient de plus en plus très petite par rapport à la demande ; il y a eu des années ou on avait plus d’un million de candidatures pour seulement 6000places » indique Jean Philippe Dakouré.

Le consultant Marcel Benné KWADJO détaille les attentes de l’élaboration de la stratégie : « une stratégie ne résout pas tous les problèmes de la terre, une stratégie c’est un problème précis qui est posé. La préoccupation c’est de créer des emplois productifs et décent on attend de ces différentes partis prenante leur suggestions leurs contributions pour nous permettre d’améliorer le document final ». Ces documents qui s’inscrivent dans la politique du gouvernement en matière d’emploi et visent à mettre à la disposition des différents acteurs des instruments qui permettent de prendre en charge efficacement les défis instruments qui permettent de prendre en charge efficacement les défis actuels et constituer des cadres fédérateurs des différentes interventions.

Ruth Wentoen Zapsonré, stagiaire

Laisser un commentaire