Présidentielle 2020 : »Si je suis réélu, nous allons inaugurer Faso Fani en 2021″ (Roch Kaboré)

Le candidat Roch Kaboré était à Koudougou le mercredi 18 novembre 2020 pour son meeting régional du Centre-Ouest. Une rencontre qui a mobilisé de nombreux militants au stade municipal et au cours de laquelle le président sortant, a à nouveau, promis aux populations une usine textile et la transformation du CHR (centre hospitalier régional) de Koudougou en CHU (centre hospitalier universitaire).

Contrairement à 2015 où Roch Kaboré avait fait de nombreuses promesses aux populations du Centre Ouest lors de la campagne présidentielle qui n’ont pas été réalisées durant son mandat, comme la réouverture de Faso Fani, la transformation du centre hospitalier régional (CHR) de Koudougou en centre hospitalier universitaire (CHU), l’amélioration de tous les plateaux techniques au niveau de la santé, la dotation de toutes les communes d’ambulances, le recrutement de tous les titulaires de la maitrise et autres diplômes pour l’enseignement primaire et secondaire ; cette année, le candidat n’a réactualisé que deux de ses promesses de 2015. «J’ai promis aux populations que l’usine textile Faso Fani s’ouvrira. Nous avons fait confiance au repreneur. Le gouvernement a rempli sa part de contrat avec ce dernier. Mais nous avons constaté une lenteur dans le dossier. C’est pourquoi l’Etat va reprendre le dossier en 2021 et voir s’il y a lieu de trouver des partenaires privés. Si je suis réélu, nous allons inaugurer Faso Fani en 2021. Le CHR de Koudougou sera bien un CHU dans les 5 ans à venir. Nous ne venons pas vous vendre du vent. Nous avons fait nos preuves avec la réalisation de nombreuses infrastructures», s’engage de nouveau Roch Kaboré.

Le président candidat est revenu sur les difficultés que son pouvoir a rencontrées durant son mandat à savoir les grèves des travailleurs, la COVID 19 et le terrorisme. «Certains m’accusent d’être malchanceux et c’est pourquoi, nous vivons les attentats. Après la chute du régime de Blaise Compaoré, ses amis avaient appelé pour dire qu’ils vont nous chasser du pouvoir, et qu’il faut voir les terroristes pour nous attaquer. Aujourd’hui, ces mêmes personnes qui ont comploté pour détruire leur pays, nous parlent de négociation avec les mêmes terroristes. C’est donc leurs amis! Ils sont responsables de tout ce qui nous arrive. Nous allons travailler à faire fuir les terroristes de notre pays», a martelé Roch Kaboré qui a nouveau demandé la confiance des populations pour un second mandat.

En 2015, le Boulkiemdé a été la 3e province à avoir voté massivement Roch Kaboré comme président du Faso après le Ganzourgou sa province natale et le Yatenga.

Sabouna Ouédraogo, Koudougou, Synergie Elections 2020, Radio Oméga

Laisser un commentaire